Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sinfonia ou la symphonie en d'eau Majeur

Sinfonia ou la symphonie en d'eau Majeur

Les aventures sur la péniche "Sinfonia"

Frayeurs au Salon Nautique

Frayeurs au Salon Nautique

Nous avons connu une belle journée ensoleillée ce samedi et nous avons eu beaucoup de visites tant sur Sinfonia que sur d'autres "Piper boats". Nous avons rencontré des gens charmants, très enthousiastes sur le point de conclure un achat et d'autres, comme Jean, Joëlle et Jean-Pierre qui attendent la livraison prochaine du leur. C'était un beau moment de partage, de rêve futur ou déjà réalisé. Nous avons aussi revu, avec plaisir, certains de nos amis anglais comme Debbie et Kevin, entre autres. Simon Piper, son épouse Andrea et son père David ainsi que l'équipe nous ont accueillis vendredi midi à notre arrivée et ont procédé, sans tarder, aux quelques petites réparations que nous avions à effectuer: il y a un indéniable service après-vente chez ce constructeur. 

Après une bonne journée bien remplie, nous sommes tous allés au restaurant (environ une trentaine de personnes) et nous avons passé une excellente soirée à échanger sur nos vies de marins, français et anglais, tout cela autour d'un excellent repas et de bons vins.

Ce matin, tout semblait calme au moment de l'ouverture du 2ème jour du salon. Mais, alors que je sortais du bateau pour saluer mes "voisins", et que je me dirigeais plus particulièrement  vers le capitaine anglais de "Millie" dont l'épouse a été hospitalisée à Dijon, suite à une fracture du poignet occasionnée par une chute en vélo,je vois s'approcher insensiblement vers nos bateaux, l'énorme péniche amarrée en face ( nous sommes 9 "Piper boats" dont 5 à quai, rangés les uns derrière les autres, certains à couple). Et je vois dans le même temps, Simon Piper qui démarre son bateau rapidement avec 3 équipiers. En réalité, je m'aperçois vite que ce n'est pas une mais 3 grosses péniches qui se sont décrochées du quai et qui, attachées les unes aux autres, arrivent toutes les 3, lentement mais sûrement, sur nos bateaux, poussées en cela par le vent qui souffle en rafales de 50 kms/h depuis le début de matinée. Je ne vous cache pas ma stupeur...et ma peur.

Jacques, propriétaire d'"Octavian", bateau flambant neuf, un des derniers réalisés par Piper, est le plus exposé de nous tous. Vous dire sa frayeur est un bien faible terme.

Nous assistons pendant quasi une demi heure à un exercice très intéressant d'un point de vue "maîtrise de son bateau" car, en attendant le "pousseur" qui arrivera 20 minutes plus tard, Simon Piper, aidé de son père David (cf videos) qui a démarré un autre bateau, vont à eux deux repousser les "monstres" et éviter ainsi quelques désagréments (?)...

L'après-midi a été plus calme et ce soir, nous n'entendons plus que le vent et la pluie annoncée.

Simon et David repoussent les bateaux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article